Le 20 février 2015, global mind search a ouvert un cycle bi-annuel de conférences de haut vol, réunissant des personnalités pouvant faire des liens avec le monde de l’entreprise.

La conférence était sur la thématique du leadership, animée par le Colonel Cédric Tranchon, ancien commandant de la Patrouille de France, auteur de l’ouvrage « Les secrets d’un leader ».


En synthèse, que faut il retenir de cette intervention ?
C’est un fait, le modèle de management et de recrutement de la Patrouille de France est parfaitement optimisé pour cette unité emblématique, portée par toute une institution, les Armées, comme par le pouvoir politique, en raison du rôle de représentation à l’étranger. Il s’agit finalement d’une dream-team où les candidats se bousculent pour très peu, voire infiniment peu d’élus. Elus prend donc ici toute sa valeur, puisque tous et toutes, pilotes, mécaniciens et personnel de soutien, sont portés sur un objectif unique, et disposent de tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission, ce qui est loin d’être le cas général.


Cédric Tranchon rappelle donc par touches fréquentes, subtiles et toujours pertinentes les ingrédients qui contribuent au succès collectif. Le leader doit être exemplaire. Créer de l’affect autour du succès de la mission conduit chacun à vouloir se dépasser et à donc donner le meilleur de soi. Mais la condition clé reste alors l’authenticité et la sincérité des relations humaines, où la franchise et l’absence de non-dit doivent être un effort permanent. La confiance dans les autres permet à chacun de se consacrer pleinement à sa mission, du moins si l’on prétend à l’excellence.


L’exemple  le plus frappant donné par Cédric Tranchon est  celui des deux avions qui se croisent à une vitesse de rapprochement de 1 200 Km/h, mais le principe de confiance reste valable pour tout travail collectif, même moins spectaculaire. Adopter une démarche d’intégration de tous les acteurs. Les pilotes constituent la pointe émergée de la Patrouille de France, mais ils ne sont rien sans les dizaines de mécaniciens et l’ensemble du personnel de soutien qui oeuvrent autour. Créer cet amalgame pour que chacun s’identifie au tout, en dehors de tout esprit de caste est donc vital.


Au bilan, le public a pu trouver tout au long de cette présentation ce qui fait la marque des groupes qui fonctionnent bien: un leadership fédérateur et un esprit d’équipe où le sens du collectif l’emporte sur les intérêts individuels.


Cette conférence a été très appréciée des quelques 60 invités, réunis pour l’occasion au Club de la Presse à Strasbourg.
Source : https://leadershipsavoir.wordpress.com/